3.9 (77.14%) 7 votes

Eflornithine : Base de la Crème Vaniqa, Test, Avis et prix contre les Poils

L’ eflornithine est la substance médicamenteuse à la base des crèmes servant à traiter les problèmes d’hirsutisme. On la trouve notamment dans la crème Vaniqa, la plus célèbre d’entre elles contre la pilosité excessive des femmes.

Nous vous proposons ici un petit tour d’horizon des choses à savoir sur cette substance particulièrement efficace contre cette dernière.

En savoir plus sur Vaniqa

Comment se procurer de l’ eflornithine ?

L’eflornithine (crème Vaniqa) se trouve en pharmacie en ligne comme sur treated.com . J’ai d’ailleurs mis en ligne une vidéo pour comprendre ou et comment acheter cette crème Vaniqa ici. En cas de problème d’hirsutisme, il faut donc se rendre sur le site Treated.com/vaniqa, et remplir un questionnaire vous interrogeant sur vos habitudes, votre mode de vie ainsi que vos antécédents familiaux et maladies récentes. Il faut également bien informer ce dernier de la prise de tout autre médicament sur ordonnance ou en vente libre ainsi que de la prise de tout remède à base de plantes médicinales. Ensuite, après donné vos informations de livraisons et de paiement, votre commande sera confirmée sous 24 heures si le médecin qui lira votre questionnaire approuve votre demande.

En effet, certains d’entre eux peuvent s’avérer incompatibles avec la prise d’ eflornithine, tandis que d’autres sont anabolisants et ont des effets androgéniques marqués qui peuvent donc expliquer l’apparition soudaine d’hirsutisme. Votre médecin vous donnera aussi à cette occasion des conseils sur votre hygiène de vie. La prise d’ eflornithine vous demande ainsi d’être prudent avec l’alcool, la caféine ou encore la nicotine !

Acheter Vaniqa

L’ hirsutisme : un problème typiquement féminin

Connu aussi sous le nom d’hyperpilosité, l’hirsutisme est le problème des femmes ayant des poils foncés et en grand nombre à des endroits où elles ne devraient normalement pas en avoir. Ces dernières vont alors développer une importante pilosité dans des zones comme le dessus des lèvres supérieures (moustache), le menton, le cou, le thorax, le dos… à des endroits où ce sont les hommes qui normalement ont des poils en quantité.

Il ne faut pas confondre l’hirsutisme avec l’hypertrichose, qui consiste en une simple pilosité importante à des endroits où les femmes ont déjà communément des poils. L’hirsutisme est lui beaucoup plus handicapant, puisqu’il apparaît aux endroits où les femmes ne sont pas censées être pourvues de poils, si ce n’est sous la forme d’un léger duvet !

L’hirsutisme est également à ne pas prendre à la légère, pouvant être le symptôme de maladies graves. En effet, si ce souci de pilosité est en général dû à un fort dérèglement hormonal, entraînant une présence trop grande d’hormones mâles ou androgènes dans le sang de la femme, il peut aussi être le signe annonciateur du syndrome de Stein-Leventhal ou de Cushing, d’un problème au niveau des ovaires ou être en rapport avec un certain surpoids. La prise de certains médicaments ou des antécédents familiaux peuvent également expliquer l’apparition de tous ces poils bien gênants ! De même que la ménopause, qui est un moment dans la vie de la femme où ses hormones sont bien pertubées…

Qu’est-ce l’eflornithine ? Comment agit-il ?

Il s’agit d’une substance active que l’on va trouver dans plusieurs crèmes comme Vaniqa et qui est utilisée dans la prise en charge des hirsutismes faciaux féminins. En effet, servant à inhiber de façon irréversible et radicale l’ornithine décarboxylas, l’enzyme à l’origine de la production active du poil par le follicule pileux, l’eflornithine va agir sur la repousse des poils et sur leur couleur. Elle fait partie de la classe de médicaments qu’on appelle du coup inhibiteurs de la croissance des poils et qui sont bien utiles en cas d’hirsutisme localisé au niveau du visage. L’eflornithine va en effet ralentir la croissance des poils situés au niveau de la lèvre supérieure de la femme, de son menton ou de son cou tout en agissant sur le processus de production de la tige capillaire. Elle va aussi les rendre plus fins et moins visibles en quelques semaines.

Voir la crème Vaniqa

Quelle forme prend l’eflornithine ?

Cette substance médicamenteuse est le composant de base de la crème Vaniqa principalement. Elle prend alors la forme d’une crème blanche à blanchâtre, complètement inodore. La crème Vaniqa est vendue en tube de 60g, pour un traitement de 2 à 6 mois.

Les avantages de l’eflornithine

Cette dernière a deux avantages majeures :

-C’est tout d’abord un produit deux en un puisque la substance permet à la fois d’agir sur la croissance des poils et sur leur coloration. Elle combine ainsi crème active contre la repousse de la pilosité et crème décolorante. Un traitement donc doublement efficace !

-Par ailleurs, l’eflornithine a l’avantage d’agir sur tous les types de poils et tous les types de peaux, sans restriction aucune, ce qui n’est pas le cas de bien d’autres produits ou médicaments qui en général agissent plutôt sur des types de poils en particulier (fins, foncés…).

Comment employer l’eflornithine ?

Cette dernière se présente comme on l’a dit sous forme de crème. Il faut appliquer cette dernière deux fois par jour, en espaçant les deux applications d’au moins 8h. Il ne faut mettre qu’une fiche couche de crème sur le visage, sachant que le dosage va ensuite dépendre de vos besoins, de votre poids ou de la prise d’autres médicaments. C’est votre médecin qui vous indiquera quelle quantité de crème appliquer par jour sur votre visage.

Attention, les crèmes à base d’ eflornithine comme la crème Vaniqa ne sont compatibles qu’avec le visage et ne doivent donc pas être utilisées sur les autres zones marquées par une forte pilosité comme le dos, le ventre ou les cuisses.

Pour bien faire pénétrer la crème ensuite, il est recommandé de faire des massages circulaires pendant plusieurs minutes lors de chaque application sur une peau propre et sèche et de bien faire attention de ne pas l’appliquer trop près du nez ou des yeux. Une fois la crème bien pénétrée, il ne reste plus qu’à rincer le visage et à l’essuyer précautionneusement. Il est par ailleurs recommandé d’attendre plusieurs minutes si vous vous êtes épilé (quelle que soit la technique utilisée) avant de mettre la crème sur votre visage. De même, il faut attendre 5 minutes après chaque application pour se maquiller, afin d’éviter toute réaction allergique ou toute irritation.

S’il arrive que vous oubliez de mettre votre crème à base d’ eflornithine, pas d’inquiétude à avoir ! Cela n’est pas grave et ne nécessite pas de mettre plus de crème lors de la prochaine application. Il faut veiller en effet à bien respecter la dose prescrite à chacune d’entre elles.

Le temps de traitement nécessaire

L’ eflornithine n’est pas un produit miracle et demande donc d’être pris pendant plusieurs mois consécutifs. Ses effets ne seront pas visibles tout de suite. On estime en général que 4 à 8 semaines sont nécessaires pour que les premiers fassent leur apparition. Il s’agit donc d’être patient ! En revanche, si au bout de 4 mois, aucune amélioration n’est constatée, il faut envisager dans ce cas de retourner voir le médecin afin qu’il prescrive un autre traitement plus adapté à chaque patiente en particulier.

Par ailleurs, il est possible qu’au moment de l’arrêt de la prise d’ eflornithine, les poils réapparaissent. L’effet de la substance n’est en effet pas définitif dans certains cas. Là encore il faudrait consulter votre médecin pour voir la démarche à suivre !

EN savoir plus sur vaniqa

De possibles (quoique rares) effets secondaires

Les crèmes à base d’ eflornithine comme la crème Vaniqa peuvent parfois engendrer quelques effets indésirables. Mais ces derniers sont peu fréquents puisqu’en moyenne ils ne concernent qu’1% des femmes ayant déjà testé ce type de traitement. Tout de même, au cas où, voici une liste des principaux effets secondaires déjà constatés suite à l’application d’eflornithine : acné, démangeaisons, peau rouge ou sèche, irritation cutanées, sensation de brûlure ou de picotement prolongée… Si jamais ces symptômes surgissent, ils sont le signe que le traitement n’est a priori pas le plus adapté et qu’il va falloir en changer. Néanmoins, il vaut mieux attendre quelques jours afin de voir s’ils persistent. Ils sont en effet peut-être simplement le signe que le produit agit au début et que la peau doit s’habituer à ce dernier…

Quelques restrictions d’usage

L’ eflornithine n’est pas conseillé pour les jeunes filles trop jeunes, qui ont moins de 12 ans. Par contre, les crèmes à base de cette substance peuvent être prises ensuite à partir de cet âge pour contrecarrer les problèmes de forte pilosité le plus tôt possible. Il ne faut en effet pas non plus attendre trop longtemps avant de traiter l’hirsutisme, sous peine de voir le problème prendre des proportions plus importantes sinon !

Par ailleurs, l’ eflornithine ne doit pas non plus être pris par les femmes enceintes ou en train d’allaiter. La substance peut en effet passer dans le sang et avoir des répercussions négatives sur le développement du fœtus. A donc ne surtout pas mettre en cas de grossesse !

Votre médecin veillera aussi à envisager de potentielles allergies à la substance et surveillera cela de près.

L’eflornithine, une solution parallèle

L’eflornithine ne doit pas être utilisée seule. C’est un bon complément à d’autres techniques pour éliminer son importante pilosité. Il est ainsi recommandé d’utiliser à la fois des méthodes esthétiques et d’autres méthodes médicales pour en venir à bout.

Sur le plan esthétique, les meilleures façons de s’attaquer au poil sont la crème dépilatoire et surtout la cire, qui permet de l’arracher à la racine, ce qui garantit une repousse plus lente, après 2-3 semaines. A éviter bien sûr, le rasoir qui quant à lui fait repousser les poils plus durs et plus épais et en plus très rapidement ! C’est donc contre productif !

D’autres techniques comme l’épilation électrique ou l’épilation au laser sont aussi envisageables et leurs effets sont bien plus durables voire définitifs, puisqu’elles sont censées arracher complètement le bulbe du poil !

Lire des avis sur Vaniqa

Sur le plan médical, il est recommandé de ne pas prendre que de l’eflornithine mais de le combiner avec la prise d’autres médicaments anti-androgènes, ayant pour but de limiter le nombre d’hormones mâles présentes dans le sang de la femme, ou avec celle d’une pilule oestro-progestative (comme Diane ou Yasmine), qui permet de combattre le dérèglement hormonal bien souvent à l’origine de l’hirsutisme.

Renseignez-vous donc sur les meilleures méthodes à adopter auprès de votre médecin.

L’eflornithine, un médicament aussi contre la maladie du sommeil !

L’ eflornithine a d’autres atouts que son efficacité contre l’hirsutisme puisqu’elle peut être aussi utilisée en traitement contre la maladie du sommeil d’origine africaine, qui peut s’avérer mortelle. Dans ce cas, la substance s’avère même être un produit miracle puisqu’elle a servi à faire sortir comme par magie certains patients du coma ! Les laboratoires Bristol-Myers Squibb (BMS) qui commercialisent la crème Vaniqa se sont ainsi mis à fabriquer des ampoules de DFMO, à base d’eflornithine, pour les envoyer en masse dans les pays africains touchés par cette maladie grave. Des cures en intraveineuses sont également possibles pour les cas les plus lourds.

L’eflornithine est donc une substance de renommée internationale, dont les atouts sont considérables et qui peut s’avérer surtout sacrément efficace dans le cas d’un traitement de l’hirsutisme installé. Prise suivant les conseils d’un médecin, en complément d’autres méthodes d’épilation ou d’autres médicaments, elle peut vous permettre de limiter l’apparition de vos futurs poils en quelques semaines. Un produit qui peut donc changer la vie de toutes les femmes atteintes de surpilosité et qui ne savent plus quoi faire pour s’en débarrasser ! Plus rapidement elle sera prise au moment de l’apparition des poils, plus elle s’avèrera efficace !