hirsutisme : crème Vaniqa le remède contre les Poils
3.5 (70.63%) 64 votes

hirsutisme : crème Vaniqa le remède contre les Poils

Il est normal d’avoir des poils et ces derniers ont même un certain nombre d’utilités : nous protégeant du froid comme de la chaleur et de la luminosité, ils sont le bouclier de notre corps. Qu’ils empêchent d’être envahis par des grains de poussière et autres corps étrangers, en même temps qu’ils servent de capteurs d’odeurs et de filtre pour notre organisme. Faisant une barrière naturelle contre l’extérieur. Néanmoins, les poils sont mal vus dans notre société actuelle, le diktat de la mode en faisant la chose à exterminer par excellence et l’ hirsutisme aussi!

Alors, lorsqu’on en a trop, notamment pour une femme, cela peut être très handicapant ! Or, on estime qu’entre 5 et 10% des femmes en France sont atteintes par ce qu’on appelle l’hirsutisme, un symptôme qui entraîne chez elles une pilosité anormalement importante. Allons plus loin sur l’hirsutisme, puis nous en verrons plus sur les poils de l’être humain, homme ou femme, en général.

Voir vaniqa le remede contre l'hirsutisme

Alors, qu’est-ce que l’ hirsutisme ?

Plus connu sous le nom d’hyperpilosité, l’ hirsutisme est un problème typiquement féminin. Il consiste pour une femme à avoir des poils à des endroits où normalement ces derniers ne sont pas attendus, donc sur des zones imberbes ou presque chez la femme (à l’inverse de chez l’homme). Ces femmes vont alors avoir le visage, le cou, le thorax, les fesses, le dos… qui pourront être couverts de poils sombres et épais qui leur gâchent l’existence. C’est le cas des femmes qui aujourd’hui ont comme une moustache ou de ces femmes à barbe qui ont longtemps été un objet de curiosité ! Pour ces femmes, les poils viennent s’imposer là où on ne les attend vraiment pas. Et, cela les oblige à se cacher d’une façon ou d’une autre.

Attention, il ne faut pas confondre l’ hirsutisme avec l’hypertrichose, qui consiste en une simple pilosité importante à des endroits où les femmes ont déjà communément des poils. Les femmes atteintes d’hypertrichose ont simplement plus de poils que la moyenne. Dans le cas de l’hirsutisme, elles développent une pilosité importante à des endroits bien plus inattendus. On parle alors aussi de virilisme pilaire pour ce souci esthétique qui va en général démarrer lors des premières règles chez l’adolescente, donc au moment de la puberté, et s’accroître ensuite.

Au moment de la puberté, les hormones femelles sont censées se développer sous l’action des ovaires. Mais il arrive parfois, chez un faible pourcentage tout de même de femmes, qu’un déséquilibre hormonal s’atteste entre hormones femelles et hormones mâles d’où une croissance importante des poils à ce moment-là.

Il faut par ailleurs signaler que l’ hirsutisme n’est pas une maladie en soi mais un symptôme de problèmes potentiellement plus graves, qu’il ne faut donc pas prendre à la légère et surveiller de près !

Le recours possible de l’ hirsutisme avec des traitements médicamenteux

Sachez que vous pouvez appliquer sur les zones d’importante pilosité des crèmes à base d’eflornithine comme la crème Vaniqa, qui permet de ralentir la repousse des poils. Cette crème est le remède contre la pilosité. Je vous conseil de visiter cette page dédiée à la crème Vaniqa pour mieux la comprendre.

Cette crème Vaniqa est particulièrement puissante pour lutter contre vos poils sur le visage. Elle à était mise au point pour renverser le court de la croissance des poils en agissant directement sur les molécules de pousse. Ainsi, après 4 à 6 semaines d’utilisation vos poils seront plus rares, plus petits, moins foncés.

Voir la crème vaniqa

Il existe aussi des traitement anti-androgènes comme la molécule connue sous le nom d’acétate de cyprotérone. Votre médecin peut aussi vous conseiller de prendre une pilule oestro-progestative (Diane, Yasmine, Yaz…), permettant de réguler votre taux d’hormone et de rééquilibrer votre pourcentage d’hormones masculines et d’hormones féminines dans votre sang. En général, la pilule commencera à avoir des effets sur vos soucis de forte pilosité au bout de six mois.

Votre médecin, en plus de ces médicaments, pourra vous conseiller d’avoir une alimentation plus saine, d’éliminer les produits trop gras de cette dernière, la viande rouge en trop grande quantité, mais aussi alcool et tabac. Bien s’hydrater est aussi fortement recommandé. Mais la solution la plus simple est souvent la crème Vaniqa à base d’eflornithine.

Les conséquences de l’ hirsutisme

L’ hirsutisme est en général très handicapant pour les femmes, qui vont avoir bien du mal à soutenir le regard pesant des autres sur elles. Certaines vont alors développer des phobies sociales, des troubles du comportement et vont se sentir particulièrement mal dans leur peau, perdant toute confiance en elles. Leur pilosité trop importante peut alors devenir un vrai handicap pour elle, une véritable obsession qui peuvent dans beaucoup de cas les conduire à la dépression. Il est en effet très difficile pour elle de s’assumer et de ne pas être complexée par leur apparence, alors qu’elles vivent dans une société où le poil est mal vu. Elles n’osent alors bien souvent pas parler de leur problème, qui devient rapidement pour elle un sujet tabou. C’est pourquoi il est conseillé de démarrer la crème Vaniqa au plus vite car elle commence à agir après 4 à 6 semaines d’utilisation pour cette hirsutisme traitement . 

Sur le plan physique, l’ hirsutisme peut aussi avoir certaines conséquences fâcheuses comme du diabète gestationnel, des problèmes de surpoids, une pression artérielle trop élevée ou des maladies cardiovasculaires… D’où la nécessité d’être bien pris en charge par des professionnels de la santé lorsqu’on est sujette à ce dérèglement atypique de la pilosité !

Les différents poils des hommes et des femmes:

Notre corps, qu’on soit homme ou femme, est couvert de millions de poils, qui viennent des follicules pileux implantés dans notre derme. Or tous les poils ne sont pas les mêmes. On en distingue communément trois types différents :

  • les poils dits constitutionnels, à savoir les cheveux, les cils et sourcils ainsi que les poils couvrant nos jambes et avant-bras. Ces poils ont la particularité de se développer dès notre naissance et sont propres à l’être humain en général.
  • les poils dit ambosexuels, qui apparaissent au moment de la puberté au niveau des aisselles et de la zone pubienne. Hommes et femmes sont là encore normalement concernés.
  • puis les poils testoïdes, qui sont durs et épais et localisés surtout au niveau du visage (moustache, barbe…). Ces derniers sont associés à l’homme car ils proviennent des hormones mâles dites androgènes. Les femmes ne sont donc pas censées en avoir. Les seuls poils qu’elles sont censées avoir au niveau de la lèvre supérieure est ce qu’on appelle le duvet et c’est tout. Or il s’avère que parfois, les choses ne se passent pas ainsi pour certaines femmes…

Voir Vaniqa

D’où vient l’ hirsutisme ? Les causes de son développement :

En général, ce problème de pilosité anormalement développée provient d’une trop forte dose d’hormones masculines (androgènes), comme la testostérone, dans le sang de la femme. Cette prolifération va alors entraîner entre autres le développement important des poils et de leur longueur, tout en les rendant plus épais et foncés.

Mais au-delà d’un trouble hormonal, ce problème peut être le symptôme de certaines maladies comme les syndromes de Stein-Leventhal, de Cushing ou des tumeurs au niveau des ovaires, bénignes ou malignes.  Un problème d’ovaires dites polykistiques, entraînant en général en parallèle des problèmes d’infertilité, peut alors être à l’origine de l’hirsutisme. Ce syndrome est à l’origine de près de 80% des cas et se reconnaît par ailleurs à d’autres symptômes : une voix grave, une peau grasse, de l’acné sur différentes zones du corps comme le visage et le dos, des règles irrégulières, une masse musculaire plus importante, un épaississement du clitoris, l’atrophie des seins… Tous ces signes doivent faire penser à un problème hormonal important ! Heureusement il existe des hirsutisme traitement 

Mais d’autres causes peuvent expliquer l’ hirsutisme :

  • les antécédents familiaux (action de la génétique dans ce cas). En général, si vous êtes poilue, il est fort probable que votre mère l’était tout autant… C’est en effet bien souvent un problème qui se transmet de mère en fille. On parle dans ce cas d’hirsutisme familial ou idiopathique, qui survient dans ce cas sans cause médicale sous-jacente. Les plus touchées sont les Européennes d’origine méditerranéenne et les brunes en général.
  • la prise de certains médicaments anabolisants ou à effets androgéniques marqués. Sont concernés notamment les médicaments servant à traiter l’hypertension artérielle ou l’épilepsie.
  • le fait d’être trop sensible aux hormones mâles, même lorsqu’elles sont en nombre normal dans le sang
  • un niveau élevé d’insuline
  • cela peut se développer aussi au moment de la ménopause, qui constitue une période de chamboulement hormonal de toute façon en général dans la vie de la femme. Beaucoup de femmes se plaignent à ce moment-là de voir de nouveaux poils leur pousser un peu partout sur le corps. Mais en général, cela se développe peu et cela s’explique par la chute des œstrogènes sécrétés, tandis que la production d’androgènes reste, elle, la même.
  • un problème d’obésité peut être un terrain à risque. En effet, les oestrogènes auraient tendance à se transformer en androgènes dans le tissu graisseux et l’obésité entraîne en plus une résistance à l’insuline. D’où un excès de production d’hormones mâles plus important pour les femmes en fort surpoids.

Que faire alors en cas d’hirsutisme ?

L’hirsutisme n’est en même temps pas une fin en soi et des solutions existent pour y remédier, de façon plus ou moins radicale.

La première chose à faire dans tous les cas est de se rapprocher de son gynécologue-endocrinologue, afin qu’il fasse un bilan hormonal et qu’il mesure votre degré de pilosité. Une prise de sang vous sera prescrite par lui afin de mesurer le taux de testostérone dans votre sang. A partir de là, votre médecin pourra vous indiquer alors si vous souffrez d’hirsutisme ou non. Si tel est le cas, pas de panique néanmoins. Plusieurs moyens s’offrent à vous pour éradiquer tous ces poils vous gâchant l’existence !

Vaniqa contre l'hirsutisme

Les solutions classiques contre l’ hirsutisme

Il est bien sûr possible tout d’abord de recourir aux méthodes classiques comme l’épilation à la cire ou encore la crème dépilatoire (solution moins douloureuse). Le problème dans ce cas est qu’il ne s’agit que de solutions esthétiques, qui ne traitent pas le fond du problème et ne font qu’arracher le poil pour un temps. Au bout de 2-3 semaines, les poils reviendront avec cette méthode, qui peut en plus provoquer des irritations cutanées… Il est plus recommandé d’utiliser la crème Vaniqa qui vient luter avec durabilité contre les poils.

Dans tous les cas, il ne faut surtout pas utiliser de rasoir ou d’épilateur pour hommes, qui ne ferait qu’aggraver votre souci de pilosité en rendant à la prochaine repousse vos poils plus durs et plus visibles.

La pince à épiler n’est pas non plus adaptée car l’utiliser demanderait trop de temps tandis que la crème décolorante ne serait pas assez efficace, les poils restant tout de même visibles avec elle bien que l’effet en soit atténué… Il existe de nombreuses solutions et hirsutisme traitement

Les solutions plus radicales

D’autres traitements plus radicaux et par conséquent plus efficaces sont également possibles :

  •  l’épilation au laser ou à la lumière pulsée en premier lieu. Cette méthode est la plus onéreuse mais aussi la plus performante. Il faudra compter 120 euros en moyenne pour une seule séance traitant la zone du cou ou du menton (un certain montant pouvant être remboursé par la sécurité sociale). 5 à 10 séances sont en général nécessaires pour éradiquer le problème, séances qui doivent être espacées d’au moins 6 semaines à chaque fois. Cette épilation se fait chez un dermatologue qui va régler l’intensité du laser en fonction de la couleur du poil et qui va le brûler ainsi jusqu’à la racine. Cette méthode est surtout efficace sur les poils foncés. Il est conseillé de ne pas s’épiler soi-même ou de décolorer ses poils pendant toute la durée du traitement et de ne pas s’exposer au soleil également.
  • l’électrolyse ou épilation électrique : cette méthode consiste en l’implantation d’une aiguille au niveau des poils, aiguille qui va faire passer des décharges électriques atteignant le follicule pileux, et ce pour empêcher radicalement la repousse des poils. Une solution donc particulièrement douloureuse, à ne réserver qu’aux plus téméraires !
  • Si votre problème d’hirsutisme vient d’une tumeur aux ovaires, un traitement chirurgical sera cette fois à envisager.

L’ hirsutisme est donc en définitive un problème très handicapant pour les femmes, qui peuvent se remettre en question au moment où elles voient apparaître ces poils très gênants sur leur corps. Il ne doit pas être passé sous silence ni traité à la légère, étant souvent le premier signe d’autres soucis plus importants. Dans tous les cas, diverses solutions, qu’elles soient médicales, chirurgicales ou esthétiques, existent maintenant pour faire disparaître ce problème de pilosité excessive. Si l’on est atteinte d’hirsutisme, il ne faut donc jamais être défaitiste et ne pas hésiter à tout faire pour entreprendre d’arracher tous ces poils de son corps et de sa vie !

Aller sur treated