Éliminer les acrochordons avec une excision chirurgicale

Touchant une personne sur quatre en France, et 40% de la population mondiale, les excroissances de peau sont souvent indolores et inoffensives lorsque vous ne favorisez pas leur irritation ou leur infection. D’une manière générale, ces tétines poussent dans les parties du corps où la peau se frotte contre elle-même ou contre les vêtements, ce qui favorise leur apparition sous les bras, le cou et sur les paupières. Peu importe la taille des acrochordons, bien des gens décident de les éliminer définitivement à l’aide d’une excision chirurgicale.

Pourquoi recourir à l’excision chirurgicale ?

MaladieMédicaments, remèdes naturels et crèmes cutanées constituent les solutions courantes pour enlever un acrochordon. Mais après plusieurs applications sur la zone de la peau concernée, il arrive que  l’excroissance ne soit pas toujours réduite. C’est la raison qui conduit de nombreux patients à recourir à la voie de traitement chirurgicale. En termes simples, cette opération consiste à éradiquer chirurgicalement l’excroissance, notamment lorsque cette dernière s’étend sur une importante partie de la peau ou lorsque l’opération s’effectue éventuellement dans le cadre d’une procédure de biopsie.

Les acrochordons étant des excroissances bénignes, il faut savoir que les procédures chirurgicales sont totalement facultatives et doivent s’effectuer uniquement lorsque la pathologie n’a pas réagi à un traitement plus classique contre les acrochordons.

Excision chirurgicale : à quoi s’attendre ?

L’élimination des acrochordons par excision ressemble à toute autre procédure chirurgicale qui a pour but d’enlever une partie de la peau. Cette opération entraîne souvent un peu de saignement, en particulier lorsqu’il s’agit d’éradiquer de plus grandes excroissances. En règle générale, plus l’excroissance est importante et plus la tige est épaisse, plus grande est la probabilité de laisser des cicatrices. Mais suivant la précision et la rapidité de l’excision, les cicatrices ne seront pas trop visibles et disparaîtront probablement avec le temps. De plus, allant de la consultation à l’opération elle-même, l’excision chirurgicale est un moyen rapide et indolore d’enlever définitivement les excroissances de peau.

Excision chirurgicale : comment ça marche ?

Une première consultation avec votre médecin traitant servira toujours de préliminaire à l’opération chirurgicale. Au cours de cette entrevue, vous devez éclaircir certains points comme l’historique de l’excroissance (la date d’apparition, les douleurs ressenties…), votre état de santé, votre mode de vie… Le professionnel de santé aura probablement besoin de s’assurer qu’il a vraiment affaire à une excroissance de peau et non à une autre croissance cutanée, comme un grain de beauté.

Une excision peut s’effectuer à l’aide d’un scalpel ou d’un simple couteau. Parfois, le médecin utilise des ciseaux spéciaux ou un rasoir mince pour maximiser la précision de la coupe. De même, il devra anesthésier la partie de peau concernée et les zones environnantes à l’aide d’un anesthésique local ou d’une crème anesthésiante. Une fois la zone insensible à la douleur, le praticien coupera rapidement les racines de l’excroissance tout en prenant soin d’arrêter tout saignement susceptible de survenir.

Contrairement à un autre traitement contre les acrochordons, les résultats d’une excision chirurgicale sont instantanés. Les excroissances ne repousseront pas de la même tige. Il arrive qu’une autre excroissance pousse près de l’endroit concerné, mais un acrochordon ne se régénère jamais une fois qu’il est éradiqué. De plus, dans la période qui suit l’opération, la partie concernée par l’excroissance a tendance à guérir rapidement. Seulement, la durée de guérison dépend de la taille ou de la quantité d’excroissances éliminées. Mais en général, une ou deux semaines suffiront à la peau pour guérir complètement de l’excroissance et de l’excision chirurgicale que vous venez de subir. De son côté, la douleur disparaîtra avec le temps, tout comme les cicatrices éventuellement occasionnées par la chirurgie.

Éliminer les acrochordons avec une excision chirurgicale
4 (80%) 5 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *